Immobilier parisien: les ventes baissent, mais les prix augmentent à Paris et en Île-de-France

L’immobilier parisien galère depuis le début du Covid 19. Le nombre de logements existants en vente en région parisienne n’a pas retrouvé son niveau d’avant le confinement. La capitale témoigne aussi une diminution de la demande immobilière. Cependant, cela n’empêche pas les prix de monter dans la capitale. Et plus encore dans les banlieues intérieures et extérieures.

La rentrée complique le tableau

La Rentrée scolaire coincide avec une stagnation dans le marché immobilier. C’est vrai qu’on dit souvent que septembre est un loins qui témoigne généralement moins de transactions. Mais la crise Covid-19 s’ajoute pour donner une diminution sans équivalent. LITI est un indicateur immobilier qui gauge la tension immobiliére. Il nous informe que il n’existe que 6% d’acheteurs de plus que de vendeurs ) Paris. Malheureusement, l’immobilier parisien recule comme dans le reste de la France. Une fièvre des achats qu’on connait au printemps et en l’été semble trouver sa fin.

Un rebond des transactions entre mai et juillet 2020

Entre les mois de mai et juillet 2020, un rebond des transactions avait place dans l’immobilier parisien. C’est ce que confimre les Notaires du Grand Paris dans un rapport économique récent. Mais malgré cette augmentation qui a suivi le déconfinement, les ventes restent toujours inférieurs à ceux de 2019. Cependant, les prix ne semblent suivre ce schéma. Tout au contraire, ils augmentent partout en Île-de-France.

Une attraction vers les banlieues

Une attraction grandissante se devellope chez les acheteurs pour les banlieues parisiennes. C’est le centre de Paris qui présente la baisse la plus importante de tout l’imobiler parisien. Cette baisse est en effet de – 24% en comparaison avec la proche banlieue dont la baisse et de – 20% et celle de la grande banlieue de – 18%. On pense que les citadins sont à la recherche de plus d’espaces verts et d’espace. Mais aussi, on pense que les prix trop exorbitants sont parmi les causes.

Les franciliens en manque de verdure

Les chiffres le prouvent. Une simple comparaison nous montre qu’on 2020 les acheteurs cherche moins de logement à Paris par 5%. Par contre, une augmentation de 29%  existe pour les Hauts-de-Seine. Elle est encore plus importante pour le Val-de-Marne et Seine-Saint -Denis avec une augmentation de 32% et  37% respectivement.

De l’autre coté, les prix ne cessent d’augmenter. Clairement cet aspect n’a pas subit les effets du confinement. En revanche, ceci semble avoir participé dans l’augmentation. Surtout quand on observe une augmentation de 6,8% en une année dans le prix moyen des appartements. Ainsi qu’une augmentation de 4,3% pour les maisons. L’immobilier parisien dans la région de Paris a vu une augmentation de prix du mètre carré de 7,5%.

Immobilier parisien neuf: vers une pénurie à Paris et en Ile-de-France?

A Paris, l’augmentation importante des prix de l’immobilier est essentiellement causée par la différence entre l’offre et la demande.  De plus, il n’existe pas assez de nouvelles propriétés pour fixer cette mauvaise situation. En efft, le nombre de logements neufs sur le marché  a baissé de 60% en comparaison avec la meme période de l’année dernière. A Paris seulement, cette dimunition est 65%.

immobilier-parisien

Lisez aussi Comment reconnaître un immeuble de style haussmannien

(5)