Notre-dame de paris – histoire, architecture et conseils pour visiter!

Sur une petite île de la Seine, vous trouverez la célèbre cathédrale Notre-Dame, ses tours atteignant le ciel depuis le cœur de Paris.

C’est une cathédrale qui doit figurer dans chaque ITINÉRAIRE DE PARIS. Notre-Dame n’est pas seulement un lieu de culte. En fait, c’est un lieu avec une histoire riche et des réalisations architecturales importantes. D’ailleurs, des milliers d’années après sa construction, les gens parcourent encore le monde pour s’émerveiller de sa beauté.

Mais le 15 avril 2019, la cathédrale Notre-Dame a pris feu. Une grande partie de la cathédrale, qui subissait à l’époque des travaux de restauration, a été détruite. Le plafond et la flèche se sont effondrés, mais heureusement, on a sauvé la façade et les tours. La reconstruction de la cathédrale en cours, mais cela prendra probablement de nombreuses années.

Histoire de Notre-Dame de Paris

En 1160, Mgr Maurice de Sully ordonna la démolition de l’ancienne cathédrale de Paris, Saint-Étienne. Trois ans plus tard, la construction d’une nouvelle cathédrale, Notre-Dame de Paris a commencé.

Mgr de Sully a consacré sa vie et une grande partie de sa richesse à la création de «Notre-Dame de Paris». C’était une construction qui se poursuivra pendant de nombreuses années après sa mort en 1196. Quatre architectes différents ont travaillé sur la cathédrale tout au long de sa période de construction. Mais c’est le quatrième architecte qui a supervisé l’achèvement de la façade ouest et de sa rosace en 1225. En 1250, on a terminé les tours ouest et la rosace nord et  on a mis en place les éléments restants en 1345.

L’église a subit des dommages considérables par les révolutionnaires en 1792, lorsque on a détruit de nombreuses grandes statues et portails de cathédrale. En 1845, un vaste programme de restauration a commencé. En effet, les architectes Antoine Lassus et Eugène Viollet-le-Duc l’on dirigé. La restauration prendrait 25 ans avant de prendre fin.

Architecture de Notre-Dame de Paris

Notre-Dame est largement est l’un des plus beaux exemples de l’architecture gothique française. En fait, ce fut l’un des premiers bâtiments au monde à intégrer des arcs-boutants comme moyen de soutenir les murs extérieurs. On peut voir de nombreuses petites statues à l’extérieur du bâtiment. Certaines statues servaient de supports de colonnes et d’autres, comme les fameuses gargouilles, comme jets d’eau. De plus, on considére les trois grandes rosaces comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre du christianisme.

La façade ouest

L’imposante façade ouest a tout été qualifiée de «chef-d’œuvre de composition et d’exécution» par Marcel Aubert à «une pure création de l’esprit» par Le Corbusier. C’est simple mais complexe, contrasté mais harmonieux.

La façade ouest s’étend sur 41 mètres de large et s’élève à 63 mètres jusqu’au sommet des tours. Le centre présente une grande rose de 9,6 mètres de diamètre qui forme un halo au-dessus d’une statue de la Vierge à l’Enfant. De chaque côté de la Vierge se tiennent deux anges.

Sous la balustrade se trouve la galerie des rois. Cette rangée de 28 statues représente vingt-huit générations de rois de Juda.

Au niveau inférieur, il y a quatre contreforts chacun avec une niche qui abrite une statue. Le contrefort nord représente Saint-Étienne, le sud, Saint-Denis. Les deux contreforts latéraux représentent des allégories de la synagogue et de l’Église.

Entre les contreforts se trouvent trois grands portails, chacun différent le suivant. Le portail droit / sud s’appelle le portail de Sainte-Anne. Celui du gauche / nord est le portail de la Vierge et est surmonté d’un pignon triangulaire. Le portail central, le portail du jugement dernier est le plus haut et le plus large des trois.

Portail du jugement dernier

Le portail du jugement dernier est riche en symbolisme et raconte une histoire assez intéressante. Heureusement, nous avions un guide qui pouvait tout nous expliquer.

Pour faciliter la compréhension, je vais d’abord expliquer quelques termes architecturaux. Un «linteau» est un élément structurel ornementé que l’on trouve souvent au-dessus des portails, des portes et des fenêtres. Un «tympan» est une surface murale décorative semi-circulaire ou triangulaire sur une entrée, délimitée par un linteau et une arche. Et enfin, les «archivoltes» sont des moulures ornementales ou des bandes suivant la courbe inférieure d’une arche.

Le linteau inférieur montre les morts ressuscités de leurs tombes. Sur le linteau supérieur, l’archange Michel pèse leurs âmes. Le peuple élu, qui a montré de l’amour à Dieu et à son prochain, est conduit vers le ciel à gauche. Les condamnés sont conduits par un diable en enfer à droite. Au-dessus de tout cela, vous pouvez voir le tympan, avec le Christ majestueusement assis sur son trône de gloire.

Au-dessus du Christ, sur les archivoltes, se trouvent des figures de la Cour céleste. Les anges, les patriarches, les prophètes, les martyrs, les vierges et les médecins d’église sont tous représentés avec l’enfer occupant un petit espace à droite.

Les rosaces

La rosace nord a été construite entre 1250 et 1260. Son diamètre est de 12,9 mètres (tout comme la rosace sud). L’oculus central représente Marie tenant l’enfant Christ. Autour d’eux se trouvent des images de rois et de prophètes de l’Ancien Testament.

La rosace sud a été construite en 1260 en contrepoint de la rosace nord. C’était un cadeau du roi Saint-Louis. Ses 84 volets sont divisés en quatre cercles et sont dédiés au Nouveau Testament.

Les organes

Il y a trois orgues dans la cathédrale Notre-Dame, le plus célèbre étant le Grand Orgue. Avec 8 000 tuyaux et cinq claviers, c’est le plus grand orgue de France.

La flèche

La flèche d’origine de Notre-Dame, qui était également un clocher, a été démontée de 1786 à 1792. Lors de la restauration de Viollet-le-Duc, il décide de construire une seconde flèche qui s’inspire de la flèche construite à Orléans en 1852. Elle est ornée de statues en cuivre des 12 apôtres. Viollet-le-Duc s’est en fait inclus dans le mélange, se représentant comme saint Thomas.

Les gargouilles

Ma partie préférée de Notre-Dame, ce sont les gargouilles. Vous pouvez obtenir une vue rapprochée des célèbres gargouilles, conçues comme des jets d’eau, en gravissant 387 marches jusqu’au sommet des clochers. La montée des escaliers en colimaçon en vaut la peine non seulement pour les gargouilles, mais pour la vue panoramique imprenable sur la ville.

Faits intéressants sur la cathédrale Notre-Dame

La grande cloche Emmanuel a été la seule à ne pas avoir été fondue pendant la Révolution française.
Napoléon Bonaparte s’est couronné empereur à Notre-Dame le 2 décembre 1804.
Le Bossu de Notre-Dame, de Victor Hugo a été publié en janvier 1831.
Notre-Dame est le monument le plus visité de Paris avec environ 13 millions de visiteurs chaque année, devançant la TOUR EIFFEL.

Conseils pour visiter Notre-Dame de Paris

En raison de l’incendie dévastateur d’avril 2019, la cathédrale Notre-Dame ne peut plus être visitée. Comme alternative, vous pouvez participer à une VISITE virtuelle.

Localisation: Notre-Dame se trouve sur la moitié est de l’ILE DE LA CITE dans le quatrième arrondissement.

S’y Rendre: La cathédrale Notre-Dame est facilement accessible par les transports en commun.

Métro: ligne 4: station Cité ou Saint-Michel, lignes 1 et 11: station Hôtel de Ville, ligne 10: station La Sorbonne ou Maubert, lignes 7, 11 et 14: station Châtelet.
RER: Ligne B et C: Saint-Michel Notre-Dame.

notre-dame-de-paris

Lisez aussi: 6 façons abordables de maximiser un petit espace Retail

(0)